Villages flottants

L’eau est à la source du pays. Le quotidien de la majorité des Cambodgiens en dépend. La fête qui lui est consacrée chaque année témoigne du caractère sacré qu’on lui accorde. La mousson tropicale, le puissant Mékong, mais avant tout le gigantisme du lac Tonlé Sap rythment la vie du pays. La crue annuelle du Mékong multiplie la superficie du Tonle Sap par six. La pêche bien évidemment mais aussi l’agriculture sont favorisées par cette ressource abondante.

 

 

 

Les populations ont apprises à s’adapter à ce milieu exceptionnellement foisonnant en développant un mode de vie au contact de la nature. Les Khmers mais aussi de nombreuses minorités ont fait le choix de construire leur habitat sur ces eaux prolifiques. Il peut prendre la forme de maisons littéralement flottantes, tout comme celle de « grattes ciel » posés sur pilotis. Généralement de style très modeste, ces maisons font partie intégrante de véritables villages sur l’eau. On y trouve des écoles, des commerces mais aussi des lieux de culte insolites. C’est toute une société avec ces codes propres qui s‘y est développée dans une atmosphère au charme singulier.

 


 

Voguer à la découverte de ces habitats vous plonge dans un univers entre ciel et eau. L’expérience est des plus oniriques quand vous pouvez avoir la chance de vous laisser conduire au coeur d’une jungle inondée faite d’arbres exubérants.